Informations supplémentaires sur le test UroVysion

Bienvenue sur la page Informations supplémentaires sur le test UroVysion, présentée par Abbott Molecular. La page de présentation du test UroVysion se veut une mine de renseignements utiles pour les patients, les cliniciens et les professionnels de laboratoire. Elle aborde aussi bien le cancer de la vessie que le test moléculaire UroVysion.

patients

Bienvenue

Ce chapitre présente les informations que vous devez connaître : 

 

Qu'est-ce que le cancer de la vessie ?

Définition

Le cancer de la vessie est une maladie dans laquelle certaines cellules de la vessie deviennent anormales et se multiplient de façon incontrôlée ou désordonnée.  Cette accumulation de cellules supplémentaires forme souvent une masse de tissus appelée tumeur.  Les tumeurs de la vessie peuvent être bénignes (non cancéreuses) ou malignes (cancéreuses).  La plupart des cancers de la vessie se développent dans l'urothélium (paroi intérieure de la vessie). Toutefois, certains peuvent se développer dans des couches plus profondes. 

 

Si, en général, le cancer de la vessie peut être soigné, il présente néanmoins un risque élevé de récidive. Cela signifie qu'il existe un risque élevé qu'il réapparaisse (50 à 75 %).1 Un diagnostic précoce est associé à de meilleurs résultats thérapeutiques et à de plus grandes chances de rémission permanente. Une surveillance continue et une détection exacte des récidives de la maladie sont essentielles pour améliorer les taux de survie des patients atteints d'un cancer de la vessie. 

 

Signes/symptômes associés au cancer de la vessie2

Le signe le plus courant de cancer de la vessie est l'hématurie macroscopique indolore, c'est-à-dire du sang visible dans les urines. Ce signe important est parfois ignoré, ce qui peut conduire à un retard dans le diagnostic.

 

Il est ignoré pour deux raisons principales :

  • Le saignement peut être occasionnel et de courte durée.
  • Souvent, le saignement ne s'accompagne d'aucune douleur.

Il est important de noter que la présence de sang dans les urines n'est pas toujours associée à un cancer de la vessie. Parmi les autres symptômes, citons une irritation à la miction, et un besoin fréquent, constant et impérieux d'uriner. Si vous présentez ces symptômes, il est important d'en informer votre médecin afin qu'il puisse rapidement établir un diagnostic et choisir un traitement.

 

Stades du cancer de la vessie

bladder-cancer-stages2.png


Facteurs de risque

smoking-icon.pngLe tabagisme

Les fumeurs ont plus de deux fois plus de risques de développer un cancer de la vessie que les non-fumeurs.

 

race-icon.pngL'origine ethnique

Les personnes de type caucasien ont environ deux fois plus de risques de développer un cancer de la vessie que les afro-américains et les personnes d'origine hispanique.

 

gender-icon.pngLe sexe

Les hommes ont 4 fois plus de risques de développer un cancer de la vessie que les femmes.

  

 

age-icon.pngL'âge

Plus de 70 % des personnes atteintes d'un cancer de la vessie sont âgées de plus de 65 ans.

 

 

occupational-icon.pngL'exposition professionnelle

Les industries exposant le plus les personnes à ce risque sont la production de caoutchouc, de cuir, de textiles, et de produits de peinture ainsi que l'imprimerie.

 

Réduisez vos risques

  • Ne fumez pas
  • Évitez de vous exposer, dans le cadre de votre travail, à certains produits chimiques
  • Buvez beaucoup d'eau
  • Intégrez les fruits et les légumes à votre régime alimentaire

 

Diagnostic et traitement du cancer de la vessie

Comment le cancer de la vessie est-il diagnostiqué ?

Si vous avez des symptômes évoquant un éventuel cancer de la vessie, votre médecin essaiera de déterminer la cause du problème. Vous vous soumettrez peut-être à un examen physique. Les tests urinaires sont utilisés en combinaison avec d'autres tests et procédures pour faciliter le diagnostic du cancer de la vessie et d'autres troubles urologiques. Le laboratoire commence par vérifier la présence éventuelle d'une hématurie (sang). Le kit Urovysion pour le dépistage du cancer de la vessie est un test moléculaire qui détecte les anomalies génétiques dans les cellules de la vessie. Ces anomalies sont connues pour être associées au cancer de la vessie. La cytologie urinaire est un test permettant de rechercher les cellules anormales dans les urines dont on sait qu'elles sont associées au cancer de la vessie.

 

Méthodes de diagnostic

cystoscopy.pngCytoscopie

La cystoscopie est un examen qui permet au médecin d'observer l'intérieur de la vessie et de l'urètre à l'aide d'un instrument fin et doté d'une source lumineuse et d'une petite caméra appelée cystoscope. D'abord inséré dans l'urètre, le cystoscope progresse vers la vessie afin d'y détecter d'éventuelles anomalies. De petits échantillons de tissus peuvent être prélevés (biopsie) à des fins d'étude ultérieure.

 


Biopsie :

Votre médecin peut prélever des échantillons de tissus avec le cystoscope. Un anatomopathologiste examine ensuite les tissus prélevés au microscope. Le prélèvement de tissus destiné à la rechercher de cellules cancéreuses s'appelle une biopsie. Dans la plupart des cas, la biopsie est le seul moyen de s'assurer de la présence d'un cancer.

 

Chez un petit nombre de patients, le médecin retire toute la zone cancéreuse au cours de la biopsie. Pour ces patients, le diagnostic du cancer de la vessie et son traitement sont réalisés simultanément.

 

Analyse d'urine - UroVysion 

transitional-cell.png

 

Le test UroVysion est un test de diagnostic moléculaire qui peut aider votre urologue à détecter un cancer de la vessie en mettant en évidence des anomalies de l'ADN. Le test UroVysion requiert un échantillon d'urine.  

 

Le test UroVysion est le seul test moléculaire à base d'urine approuvé par la FDA facilitant le diagnostic et la surveillance du cancer de la vessie. Son efficacité et son utilité sont corroborées par plus de 10 ans de données scientifiques. Des urologues du monde entier l'utilisent.

 

Comment le cancer de la vessie est-il traité ?3

Les options thérapeutiques pour les personnes atteintes d'un cancer de la vessie sont les suivantes : chirurgie, chimiothérapie, traitement biologique et radiothérapie. Vous recevrez peut-être plusieurs types de traitement.

 

Les critères suivants permettent de déterminer le traitement approprié :

  • Agressivité de la tumeur (« grade »)
  • Invasion ou non de la couche musculaire par la tumeur
  • Localisation de la tumeur dans la vessie
  • Propagation ou non de la tumeur à d'autres parties de l'organisme
  • Âge et état de santé général

Une équipe de spécialistes pourra vous aider à planifier votre traitement. Votre médecin vous adressera peut-être à un spécialiste. Vous pouvez également demander à être adressé à un spécialiste. Vous souhaiterez peut-être consulter un urologue. Parmi les autres spécialistes traitant le cancer de la vessie, citons les uro-oncologues, les médecins oncologues et les radio-oncologues.

 

L'équipe qui vous prendra en charge peut également compter un infirmier en oncologie et une

diététicienne agréée. Si vous devez subir une cystectomie (ablation de la vessie), un infirmier spécialisé dans les soins des plaies, des stomies et de la continence peut également faire partie de votre équipe. Votre équipe de professionnels de santé vous expliquera les différentes options thérapeutiques, les résultats attendus de chacune d'entre elles, ainsi que les effets secondaires possibles. Votre équipe de professionnels de santé et vous pourrez élaborer, ensemble, un plan de traitement répondant à vos besoins.

 

Guide de discussion avec le médecin

Questions utiles à poser à votre médecin

 

Il est important que vous puissiez discuter de façon sincère et ouverte avec votre équipe de professionnels de santé. Voici quelques questions à prendre en compte :

  • Quel est le stade de mon cancer de la vessie et où s'est-il propagé ?
  • Quelles sont mes options de traitement ? Que recommanderiez-vous ?
  • À quels effets secondaires ou risques dois-je m'attendre avec les différentes options de traitement ?
  • Quelle est la durée de mon traitement et quel est le suivi ?

 

Ressources et liens utiles

 

icon-link.pngAmerican Cancer Society
 
 
 
 
 
 
 
urologues

Bienvenue

Ce chapitre présente les informations que vous devez connaître :

Diagnostic du cancer de la vessie

Le diagnostic précoce est associé à de meilleurs résultats des options thérapeutiques et à une rémission permanente.

 

Le cancer de la vessie présente de nombreux défis cliniques.

  • Les tumeurs de bas grade présentent 50 à 70 % de risques de récidive

  • Les tumeurs T1 présentent 25 à 30 % de risques d'évoluer en maladie invasive sur le plan musculaire

  • Les tumeurs de grade 2 ou 3 présentent près de 20 % plus de risques d'évoluer en maladie invasive sur le plan musculaire que les tumeurs de grade 1

Bien que la cytologie et la cystoscopie constituent actuellement la norme en matière de diagnostic et de surveillance du cancer de la vessie, elles présentent une sensibilité limitée, synonyme d'incertitude pour le diagnostic ou la surveillance.

 

UroVysion peut vous aider4

Le kit UroVysion pour le dépistage du cancer de la vessie est un test éprouvé et largement utilisé. En détectant les anomalies chromosomiques, il apporte une précision moléculaire à la cystoscopie et à la cytologie. Il aide les médecins à détecter les anomalies avant même qu'une tumeur ne soit visible. C'est la principale raison pour laquelle de nombreux urologues demandent la réalisation du test UroVysion.

 

Le test UroVysion a fait l'objet d'études comparatives en aveugle multicentriques réalisées auprès de centaines de patients. Ces études, entre autres, ont établi les avantages cliniques suivants.

 

  • Savoir avant de voir : détection des changements moléculaires avant que les modifications morphologiques ne soient visibles.

transitional-cell.png

 
Images tirées d'une étude collective parrainée par Abbott Molecular, Inc. Les images peuvent varier. L'interprétation clinique des résultats des tests doit tenir compte des antécédents médicaux du patient et des autres résultats de tests diagnostiques réalisés en laboratoire. 
 
  • La différence est claire5

cytology-comparison.png

 
Il a été démontré que l'association de la cystoscopie au test UroVysion est nettement plus sensible que la cystoscopie seule.
 
Le test moléculaire UroVysion ajoute un niveau de précision irréalisable avec la cytologie standard.

     

    • Une sensibilité supérieure à celle de la cystoscopie seule
      • Diagnostic initial du cancer de la vessie chez les patients présentant une hématurie
      • Le test UroVysion est utile pour les tests réflexes en cas de cytologie atypique avec cystoscopie équivoque ou négative.
      • Lorsque la cytologie n'est pas claire
      • Il a été démontré que l'association de la cystoscopie au test UroVysion est nettement plus sensible que la cystoscopie seule.
      • Sensibilités combinées

    urovysion-vs-cytoscopy-bar.png

      • Une plus grande sensibilité à chaque stade et à chaque grade 6, 7, 8
    • tumor-sensitivity.png
    •   
    • Des résultats UroVysion positifs sont des facteurs prédictifs d'une récidive au cours du traitement par instillation de BCG9

    Les patients atteints d'un cancer de la vessie non invasif sur le plan musculaire bénéficiant d'un traitement par instillation de BCG dont les résultats au test UroVysion sont positifs ont 3 à 5 fois de risques de présenter une récidive tumorale que les patients ayant obtenu des résultats négatifs au test UroVysion.

     

    Le traitement par instillation de BCG produit une réponse extrêmement inflammatoire qui rend difficile l'inspection visuelle de la vessie à des fins de recherche d'une récidive tumorale pendant toute la durée du traitement par le BCG. Le test UroVysion est basé sur l'ADN. Il fonctionne donc sans interférence en présence du BCG.

     

    trial-graph.png

      • Des résultats positifs au test UroVysion évoquaient une récidive tumorale pouvant survenir à n'importe quel stade.
      • Le risque de récidive tumorale a augmenté avec chaque résultat positif supplémentaire au test UroVysion.
      • Une conversion précoce des résultats négatifs en résultats positifs au test UroVysion a été associée à un risque plus élevé de récidive de la maladie.

     

    Valeur prédictive négative de 94,1 %

    Une valeur prédictive négative élevée démontre que le test UroVysion peut identifier correctement les patients qui répondent au traitement. 

    urovysion-vs-cytoscopy.png

     

    icon-pdf.pngNotice d'utilisation du kit UroVysion 

     

    Informations et ressources

     

    icon-pdf.pngTéléchargez la brochure UroVysion.


    Liens utiles

    icon-link.pngBCAN › 

    Le Bladder Cancer Advocacy Network se consacre à la sensibilisation du public au cancer de la vessie.

     

    icon-link.pngPage d'accueil d'Abbott Molecular › 

    Page d'accueil d'Abbott Molecular, fournisseur mondial de diagnostics moléculaires.

     

    icon-link.pngBarème d'honoraires CMS Medicare › 

    Center for Medicare & Medicaid Services, barème d'honoraires des médecins. 

     

     
     
     
     
    Professionnels de laboratoire

    Bienvenue

    Ce chapitre présente les informations que vous devez connaître :

     

    Pourquoi UroVysion ?

     

    Le test UroVysion est le seul test moléculaire à base d'urine approuvé par la FDA et marqué CE facilitant le diagnostic initial du cancer de la vessie chez les patients présentant une hématurie ou la surveillance ultérieure des récidives tumorales chez les patients chez qui un cancer de la vessie a été précédemment diagnostiqué

    • Tout test approuvé par la FDA à cette fin a été soumis à des tests rigoureux destinés à confirmer la validité analytique et clinique du produit. 

     

    Le kit Urovysion pour le dépistage du cancer de la vessie (kit UroVysion) est conçu pour détecter l'aneuploïdie des chromosomes 3, 7 et 17 et la perte du locus 9p21 par hybridation in situ en fluorescence (FISH).

    • Les délétions du locus 9p21 constituent l'une des variantes génétiques les plus courantes dans pas moins de 10 % de tous les cas de cancer de la vessie
    • La délétion du locus 9p21 est une modification génétique fréquente dans les tumeurs de stade pTa. Elle surviendrait avant le développement d'une polysomie dans le carcinome urothélial. 

     

    Les études scientifiques contrôlées réalisées ont démontré la validité des résultats du test en présence de différentes variables et de différents paramètres de test

    • Spécificité élevée (100 %) chez les sujets en bonne santé et les patients d'urologie sans antécédent ou signe clinique de cancer de la vessie
    • Les agents thérapeutiques ou autres troubles bénins normalement présents chez les patients atteints d'un cancer de la vessie n'influeront pas sur les résultats, comme en attestent des études réalisées avec 31 facteurs. 
    • Le respect des instructions de transport et de prélèvement des échantillons de la notice d'utilisation a été étudié. Aucune incidence n'a été identifiée sur les résultats
    • Étude de reproductibilité sur quatre sites indépendants

     

    Utilité clinique éprouvée, étayée par plus de 10 ans d'utilisation dans des dizaines de publications et d'études indépendantes évaluées par les pairs

    • Éléments de preuve tiers importants sur le plan clinique dans des revues éminentes comptant plus de 40 publications rédigées et évaluées par les pairs
    • Remboursement généralisé en raison de preuves cliniques inégalées
    • Plus qu'un test novateur, il est couramment utilisé par les urologues du monde entier depuis plus de 10 ans
    • Il figure dans les lignes directrices d'organismes internationaux tels que le NCCN, le NICE, l'AUA, l'Association européenne d'urologie et l'ICUD (inclus par des urologues)

     

    Il offre des informations importantes tout au long du parcours clinique et de la prise en charge des patients

    • Diagnostic initial du cancer de la vessie chez les patients présentant une hématurie 
    • Clarifie les résultats équivoques
    • Lorsque la cytologie n'est pas claire
    • Surveillance ultérieure d'une récidive tumorale chez des patients chez qui un cancer de la vessie a été précédemment diagnostiqué
    • Prévoit le risque de récidive au cours du traitement par instillation de BCG

      

    Formation

    Formation au test UroVysion

     

    Ce séminaire de deux jours vous présentera une formation générale aux principes biologiques de base de la technique FISH grâce à des exercices de laboratoire humide, des conférences, des discussions, et des exercices pratiques, le cas échéant. Les sujets abordés seront les suivants :

    • Présentation de l'application du test UroVysion dans les données d'essai et les données relatives au cancer de la vessie
    • Présentation de la préparation des échantillons pour le test UroVysion
    • Protocoles de prétraitement et d'hybridation des échantillons
    • Dépannage de l'analyse
    • Exigences relatives aux filtres pour microscope
    • Utilisation du système ThermoBrite et présentation du processeur VP 2000 FISH
    • Notation et interprétation des résultats

    Calendrier de formation

    Pour toutes les demandes de formation, contactez-nous par e-mail à l'adresse training@abbottmolecular.com .

     

    urovysion-computer-icon.pngFormation en ligne UroVysion › 

    Ressource de formation en ligne pour les professionnels de laboratoire souhaitant se familiariser avec le test UroVysion.

     

    Pour plus d'informations, composez le :

    États-Unis 800-553-7042

    Global : (+49) 6122.580

     

    Informations et ressources

     

    Liens utiles

    icon-link.pngBCAN › 

    Le Bladder Cancer Advocacy Network se consacre à la sensibilisation du public au cancer de la vessie.

     

    icon-link.pngPage d'accueil d'Abbott Molecular › 

    Page d'accueil d'Abbott Molecular, fournisseur mondial de diagnostics moléculaires.

     

    icon-link.pngBarème d'honoraires CMS Medicare › 

    Center for Medicare & Medicaid Services, barème d'honoraires des médecins.

     

     

     
     
     
     
    Lignes directrices internationales

    UroVysion figure dans de nombreuses lignes directrices internationales. 

    • Les lignes directrices du National Comprehensive Cancer Network (Réseau national de lutte contre le cancer [NCCN]) (2016) mentionnent le test UroVysion, seul test FISH approuvé par la FDA : « Il convient de prendre en considération les tests de biomarqueurs urinaires par hybridation in situ en fluorescence (FISH) approuvés par la FDA. »
    • Dans ses lignes directrices (2016), l'American Urological Association (AUA) cite le nom du test UroVysion : « Chez un patient atteint d'un cancer de la vessie non invasif sur le plan musculaire, un clinicien peut utiliser des biomarqueurs pour connaître la réponse au BCG intravésical (UroVysion FISH) et évaluer une cytologie équivoque (UroVysion FISH et Immunocyt). »
    • Dans ses lignes directrices (2015), le NICE (National Institute for Clinical Excellence) cite le nom du test UroVysion : « Offrez une résection transurétrale de la tumeur de vessie à la lumière blanche avec l'un des tests de diagnostic photodynamique, d'imagerie à bande étroite, de cytologie ou de biomarqueurs urinaires (comme UroVysion par hybridation in situ en fluorescence (FISH), ou le test des protéines de la matrice 22 nucléaire [NMP22]) aux personnes présentant une suspicion de cancer de la vessie. »
    • Les lignes directrices de l'Association européenne d'urologie (2016) reconnaissent le rôle des biomarqueurs urinaires dans le diagnostic : « La cytologie urinaire ou les marqueurs peuvent être utilisés en complément de la cystoscopie pour détecter les tumeurs invisibles, en particulier les carcinomes in situ. Dans ce contexte, la sensibilité aux tumeurs de haut grade et la spécificité sont particulièrement importantes. »
    • Les lignes directrices de l'ICUD (International Consultation on Urological Diseases, 2012) mentionnent la technique FISH en particulier : « Le rôle des marqueurs urinaires, en particulier de la technique FISH, semble être le plus utile dans le cadre d'une cytologie atypique et d'une cystoscopie négative (grade C). »
     
     
     
     
    Bibliographie
    1. www.bacan.org/facts consulté le 4 novembre 2016
    2. http://www.cancer.gov/cancertopics/wyntk/bladder/page11. Consulté le 4 novembre 2016. 
    3. http://www.cancer.gov/cancertopics/wyntk/bladder/page15. Consulté le 4 novembre 2016.
    4. Crawford, ED, Intravesical therapy for superficial cancer: need for more options, J Clin Oncol. Août 2002 ; 20 (15) : 3185-3186.
    5. Sarosdy MF, Kahn PR, Ziffer MD, et al. J Urol. Juillet 2006 ; 176 (1) : 44-47.

    6. Schlomer BJ, et al. J Urol. Janvier 2010 ; 183 (1) : 62-67 

    7. Sarosdy MF, Kahn PR, Ziffer MD, et al. J Urol. Juillet 2006 ; 176 (1) : 44-47.

    8. Halling KC et al. J Urol. 2000 ; 164 : 1768-1775

    9. Réimpression de The Journal of Urology Vol. 187, Numéro 3 Ashish M. Kamat, Rian J. Dickstein, et al, Use of Fluorescence In Situ Hybridization to Predict Response to Bacilus Calmette-Guèrin Therapy for Bladder Cancer: Résultats d'un essai prospectif, page 862-867, © 2012, avec l'autorisation d'Elsevier. 
     
     
     
     

    icon-pdf.pngNotice d'utilisation du kit UroVysion

    Le test UroVysion offre un éclairage tout au long du parcours clinique des patients atteints d'un cancer de la vessie, s'imposant comme LA référence en matière de détection du cancer de la vessie et apportant de la clarté à la surveillance de ce cancer.

    • Utilité clinique éprouvée, étayée par plus de 10 ans d'utilisation dans des dizaines de publications et d'études indépendantes évaluées par les pairs
    • Seul test moléculaire à base d'urine approuvé par la FDA et marqué CE facilitant le diagnostic initial du cancer de la vessie et la surveillance ultérieure d'éventuelles récidives tumorales
    • Sensibilité supérieure à la cytologie dans la détection du cancer de la vessie à tous les stades et tous les grades car il peut identifier les anomalies chromosomiques avant qu'une tumeur ne soit visible
    • Utilisé en association avec la cystoscopie, le test UroVysion améliore la sensibilité à 98 % (plus que la cystoscopie [74 %] ou la cytologie [58 %] seule avec une sensibilité de 100 % pour les carcinomes in situ
    • Fournit des résultats définitifs dans les cas cytologiques atypiques avec cystoscopie équivoque ou négative
    • Fonctionne sans interférence en présence de substances telles que le BCG, la mitomycine C et le thiotépa.
    • Des résultats UroVysion positifs sont des facteurs prédictifs d'une récidive au cours du traitement par instillation de BCG
    • Donne une valeur prédictive négative de 94,1 % pour la détection d'une récidive du cancer de la vessie par rapport à la cystoscopie/l'histologie chez des patients traités par instillation de BCG

     

    You are about to exit the Abbott family of websites for a 3rd party website

    Links which take you out of Abbott worldwide websites are not under the control of Abbott, and Abbott is not responsible for the contents of any such site or any further links from such site. Abbott is providing these links to you only as a convenience, and the inclusion of any link does not imply endorsement of the linked site by Abbott. The website that you have requested also may not be optimised for your screen size.

    Do you wish to continue and exit this website?

    Yes No

    You are about to enter an Abbott country or region specific website.

    Please be aware that the website you have requested is intended for the residents of a particular country or countries, as noted on that site. As a result, the site may contain information on pharmaceuticals, medical devices and other products or uses of those products that are not approved in other countries or regions.

    Do you wish to continue and enter this website?

    Yes No

    You are about to enter an Abbott country or region specific website.

    Please be aware that the website you have requested is intended for the residents of a particular country or countries, as noted on that site. As a result, the site may contain information on pharmaceuticals, medical devices and other products or uses of those products that are not approved in other countries or regions.

    Do you wish to continue and enter this website?

    Yes No